Vendredi 18 octobre 2019
Le cabinet de curiosités par François Lafon
Télérama donne de la voix
dimanche 27 décembre 2009 à 16h47
Pour les fêtes, Télérama met la voix en vedette : « La voix vibre, se casse, tremble, se pose, se trouble, se perd, conteste, communique, se métamorphose », annonce la couverture. La voix de nos ancêtres, la voix des cultures en voie de disparition, la voix des politiques, la voix des journalistes, la voix des comédiens, la voix du cinéma, la voix des Anglais du Nord, la voix malade, la voix d'en haut, la voix qui voit (celle des émissions de téléréalité), la voix qu'on imite, la voix qui ordonne et la voix qui caresse, la voix de Flaubert et la voix de Proust : en cinquante pages qui laissent sans voix, la voix se donne à lire, à défaut de se donner à entendre. De voix chantée, très peu : un article sur les voix qui ont inspiré quelques compositeurs (Mozart, Britten, Poulenc), et c'est tout. Des voix qui forment le tissu musical chez Bach ou chez Wagner, encore moins. Des voix sur lesquelles on a dansé et/ou aimé (« Chérie, notre valse »), pas plus. En France, la voix principale (comme on dit en musique) est la voix parlée. On ne se refait pas.
 

Le cabinet de curiosités
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009