Mercredi 24 avril 2019
Imbroglio
Schubert et ses mystères en version féministe
 
Le même, pas pareil
Richter au cœur du mystère
Khatia Buniatishvili – Schubert

Parmi les versions les plus étonnantes de la dernière sonate de Schubert, la D 960, il y en a une de Sviatoslav Richter, enregistrée live en 1972 à Prague, à un moment où le pianiste est en pleine dépression : il joue en retenue dans un tempo très lent avec d’inoubliables frissons. Si Khatia Buniatishvili aborde, elle aussi, cette sonate avec une grande lenteur, son interprétation incite plutôt à la somnolence, mais, sans doute, c’est parce que nous n’avons rien compris, et elle fait bien de nous donner des explications dans le livret : derrière l’eau qui dort, se cache la femme, et « la force d’une femme est sa complexité » (sic). Elle surgit ainsi brutalement dans le premier mouvement et se met à cavalcader, en résumé, on quitte l’amour vulnérable pour trouver la force de créer. Ce qui semble épuisant car la torpeur revient dans l’andante où le piano résonne sans aucune émotion. Quant au scherzo et à l’allegro final, ils permettent à la pianiste de montrer qu’elle a les doigts pour se jouer de toutes les difficultés et pour taper plus fort que les autres. On pourrait s’en tenir là, mais on oublierait une chose essentielle : « Cette féminité et cette hypersensibilté (de Schubert) sont destinées à la mort » (re-sic). D’où – référence oblige –, cette jeune fille apparemment morte qui figure sur la pochette, Khatia Buniatishvili elle-même dont le sens du spectacle, visuel ou musical, est l’une de ses grandes qualités. Quel que soit le répertoire qu’elle aborde, elle met les œuvres à son service, elle a besoin d’en faire plus. Chez Schubert, pourtant, l’idéal est d’en faire moins.
Gérard Pangon 

Sonate pour piano D. 960 ; Quatre Impromptus D 899 ; Ständchen « Leise flehen meine Lieder » (transcription de Franz Liszt)
Khatia Buniatishvili (piano)
1 CD Sony 1907584120
1 h 24 min

mis en ligne le mardi 26 mars 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.