Jeudi 18 juillet 2024
Mort et transfiguration
Interprétation stimulante de Mahler sur instruments d’époque
Mahler Symphonie n° 9

D’abord violoncelliste et membre fondateur du Mahler Chamber Orchestra, Philipp von Steinaecker suit les traces de son mentor Abbado en devenant son assistant. Membre de l’Orchestre révolutionnaire romantique de John Eliot Gardiner, il assistera également le chef britannique avant de réunir en 2022 à parts égales professionnels et  jeunes musiciens venus d’Europe au sein du Mahler Academy Orchestra, associé à l’Académie Gustav Mahler de Bolzano… fondée par Abbado. Un projet ambitieux qui ne s’arrête pas là puisqu’il s’appuie sur l’instrumentarium reconstitué de l’orchestre dont Mahler disposait alors qu’il dirigeait l’Opéra de Vienne, dans les années 1900. Une Neuvième symphonie sur les instruments en cours à Vienne à son époque : cordes en boyau, sourdines en bois, matériau et mécanique spécifiques des vents, timbales, etc., auxquels s’ajoutent une réévaluation des techniques de jeu ainsi que les annotations précieuses de la partition de Mengelberg, chef mahlérien patenté. Au-delà de la vivacité et de la clarté de la direction du jeune chef, c’est la sonorité globale de l’orchestre qui sidère et emporte – comme si l’auditeur était au plus près de chaque instrumentiste ; et l’on savoure la crudité des bois, la chaleur rayonnante des cordes, la timbale convulsive ou la péroraison des cuivres. L’élan caractéristique de la danse chez Mahler, joyeuse et sarcastique – mouvements centraux « Ländler » et « Rondo Burleske  – que précède l’ambivalence des sentiments contrastés du long 1er mouvement, se clôt sur l’élégie d’un des plus célèbres adagios qui, pour suivre le commentaire du chef, n’est pas ce testament, cet adieu à la vie que le monde de la musique voulut voir dans cette partition née à Toblach au cours de l’été 1909, alors que le compositeur : « n’était pas malade ni ne s’attendait à mourir de sitôt ». Ni salut ni apothéose, mais transfiguration – l’esprit même de l’Adieu du Chant de la Terre – dans cette interprétation unique et ô combien stimulante.                  
Franck Mallet

Mahler : Symphonie n° 9
Mahler Academy Orchestra
Direction musicale : Philipp von Steinaecker
1 CD Alpha-Classics Alpha 1057 (distribué par Outhere)
1 h 22 min

mis en ligne le mardi 2 juillet 2024

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.