Jeudi 18 juillet 2024
Symphonies rares de Monsieur Joseph
Giovanni Antonini continue de porter Haydn au pinacle
Haydn 2032 n°15 - La Reine

La symphonie n°85 « la Reine de France » est une des plus enregistrées de Haydn, et le volume 15 de la série Haydn 2032 en propose une nouvelle fois une excellente version. Si ce volume 15 retient spécialement l’attention, c’est qu’il contient des versions non moins mémorables de deux symphonies plus rares en CD. C’est surtout vrai de la n°62 (1780) : en dehors des intégrales, elle n’a auparavant été enregistrée qu’une fois. Une de ses particularités est d’avoir quatre mouvements dans la même tonalité (ré majeur). Elle s’ouvre par une version à peine modifiée d’une ouverture de 1777 (Allegro). L’Allegretto qui suit a une allure de scène d’opéra sans paroles : d’aucuns ont souligné sa parenté avec le duo « de la lettre » de l’acte III des Noces de Figaro de Mozart. Cette symphonie n°62 est une des trois de Haydn dont vers 1783 Mozart nota les premières mesures : il reprit les accords du début de son finale dans sa symphonie Linz n°36. Pour obtenir la symphonie n°50 en ut majeur, avec trompettes et timbales, Haydn ajouta aux deux mouvements de l’ouverture de l’opéra pour marionnettes de 1773 Der Götterrath (Le conseil des Dieux), sans doute la même année, un menuet et un finale. La symphonie n°50 a connu des réussites, mais comme la n°62, Giovanni Antonini la mène aux sommets. Dans un cas comme dans l’autre c’est vers lui qu’on se tournera en priorité.
Marc Vignal

Symphonies n°85 « la Reine de France », n°62 et n°50
Orchestre de chambre de Bâle
Direction musicale : Giovanni Antonini
1 CD Alpha-Classics Alpha 696 (Outhere)
1 h 07 min

mis en ligne le mercredi 26 juin 2024

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.