Mardi 15 octobre 2019
Le cabinet de curiosités par François Lafon
Philharmonie de Paris, chiffres en tête
lundi 13 mars 2017 à 17h51
Présentation par le directeur Laurent Bayle de la saison 2017-2018 de la Cité de la Musique-Philharmonie de Paris (disparues les malencontreuses dénominations Philharmonie 1 et 2). Livret programme de 400 pages : outre les ensembles en résidence (Orchestre de Paris, Arts Florissants, etc), tous les orchestres, chefs, solistes, compositeurs et performers célèbres ou en devenir sont présents, du répertoire médiéval à la musique urbaine actuelle, de la recherche philologique à la création numérique. 488 concerts, 669526 places à vendre, 6960 séances éducatives (dont 23% « champ social et territoires »), 3 expositions. Age moyen du public : 50 ans, contre 58-60 ailleurs. Taux de remplissage : 93%, abonnements en hausse de 25%. Important travail patrimonial du Musée (dont l’expertise scientifique), milliers d’heures de captations de concert, sites spécifiques (1 million de consultations en ligne), nombreuses extensions hors les murs, parmi lesquelles trente orchestre Demos (destinées aux jeunes défavorisés sur l’exemple du Sistema vénézuélien) et 500 séances pédagogiques dans le 93. 46% de places à moins de 30 euros dont 13% à moins de 10 euros, autofinancement d’un peu plus de 50% (au-delà des prévisions). Un succès donc, qui place l’institution au centre du marché musical (et même culturel) mondial. Oubliées bien sûr les prédictions pessimistes qui ont préludé à l’ouverture du lieu, et forcément moins douloureux le remboursement du prêt de 386 millions d’euros partagé par l’état (45%), la ville (idem) et la région (10%).
François Lafon

(Photo © W. Beaucardet)
 

Le cabinet de curiosités
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009