Samedi 13 avril 2024
Le cabinet de curiosités par François Lafon
Offenbach, Mozart du marketing
dimanche 3 février 2019 à 18h06
Chez Actes Sud : M. Offenbach nous écrit, lettres et autres propos réunis et présentés par Jean-Claude Yon. Imaginez le directeur d’un grand journal pratiquant un lobbying (comme on ne le disait pas à l’époque) effréné en faveur d’un artiste et entrepreneur de spectacles pour la seule (?) raison qu’il est de ses amis. Mieux : Offenbach (c’était lui) se servait du Figaro dirigé par Hippolyte de Villemessant (c’était l’autre) pour faire passer ses messages, régler ses comptes et faire sa propre publicité, témoignant d’un sens du marketing (comme on ne le disait pas non plus) très en avance sur son temps. Cette  collusion que l’on jugerait scandaleuse aujourd’hui mais choquait moins à l’époque (sinon les ennemis et concurrents du Mozart des Champs-Elysées) offre en tout cas aux plus prudes - ou plus hypocrites - héritiers du Second Empire que nous sommes une abondante, savoureuse et fort utile documentation, réunie, classée et commentée en une grosse centaine de chapitres agrémentés de quelques annexes par Jean-Claude Yon, auquel Offenbach, du haut du paradis (ou du purgatoire) des génies médiatiques, doit un certain nombre de fières chandelles posthumes. « Chacun ici se le rappelle / Il semble qu’il va nous parler », écrivait son librettiste Henri Meilhac dans son éloge funèbre du grand homme. Il n’aurait su mieux (pré)dire ces presque cinq-cents pages de pur bonheur. 
François Lafon 

M. Offenbach nous écrit, par Jean-Claude Yon. Actes Sud / Palazzetto Bru Zane 480 p. 13 euros 
 
 

Le cabinet de curiosités
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2024
2023
2022
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009