Vendredi 7 août 2020
Le cabinet de curiosités par François Lafon
Offenbach et Hervé, les toqués de Marigny
dimanche 20 janvier 2019 à 20h06
Lancement, au Studio Marigny, de la première saison d’opérette initiée par le Palazzetto Bru Zane : Le Compositeur toqué d’Hervé (Folies-Concertantes - 1854) et Les deux Aveugles d’Offenbach (Bouffes-Parisiens - 1855). Querelle d’initiés : lequel des deux a inventé le genre ? Les deux, peut-on dire cent-soixante-quatre ans plus tard, en voyant côte à côte ces deux pochades fondatrices. Tout Offenbach, déjà, dans la bataille de mots et de notes opposant de faux aveugles et vrais mendiants exerçant leur art de vrais ténors sur un pont. Tout Hervé aussi dans le duo clown blanc/Auguste dont le titre lui servira de surnom. Dénominateur commun : la provocation, le vrai/faux n’importe quoi, l’art de flatter le bourgeois Second Empire tout en le prenant à rebrousse-poil. Bien loin des fadeurs dont le genre deviendra synonyme, c’est Samuel Beckett qu’évoquent les deux Aveugles attendant le gogo (Godot ?), tandis que le génie toqué et son valet gaffeur présagent Roland Dubillard et ses Diablogues. C’est en tout cas ce que suggèrent les deux comédiens-ténors Flannan Obé et Raphaël Brémard, spirituellement accompagnés par Christophe Manien (piano) et mis en scène façon guérite de fête foraine par Lola Kirchner, le premier véritable phénomène comique, jeune Michel Serrault imprévisible et roublard, parfait duettiste chez Offenbach et prenant le pouvoir avec Hervé. Suite de la redécouverte du Compositeur toqué à Marigny, avec Le Retour d’Ulysse (mars) et Mam’zelle Nitouche (juin). 
François Lafon

Théâtre Marigny (Studio), Paris, 20 janvier (Photo © DR)

 

Le cabinet de curiosités
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009