Mardi 27 octobre 2020
Le cabinet de curiosités par François Lafon
L’Automne avec Brahms et le motif dans le tapis
samedi 2 novembre 2019 à 18h27
Après L’Hiver avec Schubert, Olivier Bellamy passe L’Automne avec Brahms chez Buchet-Chastel. « Brahms et moi » plutôt que « Tout sur Brahms », mais pas tout à fait non plus. En presque trois cents pages, le journaliste-animateur-écrivain reste fidèle à son ADN musical, qui est l’admiration, mais une admiration érudite, qui n’est donc pas dupe de son sujet. C’est à un tir tous azimuts que nous assistons : quarante-cinq courts chapitres, autant d’entrées (on n’ose dire variations) ouvertement subjectives, voire personnelles, pour composer un portrait alla Arcimboldo du compositeur. Pas la peine de connaître son Brahms « dans l’ordre » pour s’y retrouver : le motif dans le tapis se dessine clairement, où l’on voit le drame bourgeois (Schumann le maître, sa femme Clara l’aimée, Brahms le disciple) déboucher sur un Destin avec un grand « D » : composer - génie aidant -  une musique originale en ce qu’elle innove en regardant vers l’arrière, vent debout contre l’obsession de nouveauté qui balaye l’époque et dont Wagner est le héraut (transposez vous-même l’affaire au XXème, voire au XXIème siècle). Tout cela avec la facilité d’écriture, l’humour sous la feinte (?) naïveté auxquels l’auteur nous a habitués, et qui nous valent quelques raccourcis musico-psychologiques qui n’engagent que leur auteur mais aussi nombre de fines intuitions, ainsi que quelques embardées jetant sur le sujet un éclairage indirect, tel le portrait de « Monsieur Ire » alias Patrick Szersnowicz, l’autocrate brahmsien du magazine Le Monde de la Musique. 
François Lafon 

L’Automne avec Brahms, par Olivier Bellamy – Buchet-Chastel, 288 p. 16 €

 

Le cabinet de curiosités
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009