Lundi 3 août 2020
Le cabinet de curiosités par François Lafon
Embarquement pour Deauville, à Pâques
mercredi 31 janvier 2018 à 10h01
À Deauville, pas question de se reposer sur ses lauriers. Pourtant, il y aurait de quoi : parrainé à ses débuts (1997) par rien de moins que Maria Joao Pires, Emmanuel Krivine et Augustin Dumay – « vieux » complices du directeur artistique Yves Petit de Voize –, cette académie célébrant quatre siècles de musique de chambre partait à la découverte de jeunes talents. Deux décennies plus tard, l’idée a fleuri un peu partout en France, mais c’est encore et toujours à Deauville qu’elle s’y exprime avec le plus de liberté. Au fil des saisons, sont nés et s’y sont confirmés de nombreux talents, de Jérémie Rhorer et Julien Chauvin et leur orchestre Le Cercle de l’Harmonie, aux pianistes Guillaume Bellom et Ismaïl Margain, des Quatuors Arod et Hermès à l’altiste Adrien La Marca et au claveciniste Justin Taylor… Chef-d’œuvre ou partition à découvrir, classique, romantique ou moderne : un équilibre subtil à retrouver cette année lors de cette 22ème édition, avec d’entrée de jeu (14 et 15 avril) deux superbes programmes, « russe » – Schnittke (Concerto grosso n° 1 pour 2 violons, clavecin, piano préparé et cordes) et Chostakovitch (Concerto n° 1 pour piano, trompette et cordes) – et « américain » – Ives (Concord-Sonata), Copland (Sept poèmes d’Emily Dickinson et El Salon Mexico), Barber (Dover Beach) et Adams (Hallelujah Junction). Entre quatuors, quintettes et sextuor de Schumann, Brahms, Bax, Schubert, Dvorak, Franck, Beethoven, Korngold, Mahler ou Fauré, il ne faut rater ni L’Histoire du soldat de Stravinsky, avec Didier Sandre en lecteur, le 28, ni la commande du festival à David Chalmin, né en 1980, de Sept particules d'obédience minimaliste insérées dans des concertos baroques de Vivaldi, Haendel et Telemann, sous la houlette de Justin Taylor et du compositeur, à la guitare et l’électro (21 avril). Un concert diffusé en direct sur Facebook, une première dans le cadre du Festival de Pâques, et qui connaîtra une suite, capté par B Records, pour sa désormais fameuse Collection Deauville Live.       
Franck Mallet

(Photo : Didier Sandre © DR)

 

Le cabinet de curiosités
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009