Dimanche 26 janvier 2020
Le cabinet de curiosités par François Lafon
Un concert au bordel
vendredi 20 novembre 2009 à 15h35
A l'exemple de Jean-Claude Casadesus avec son Orchestre de Lille, on a vu des phalanges se délocaliser dans des écoles, des prisons, des usines, des granges et des maisons de retraite. Comme tout a été fait dans ce domaine, et selon le principe qu'il faut aller chercher le public là où il est, le Forum Zeitgenössischer Musik Leipzig (FZML) a programmé, le 20 novembre, un Bordellkonzert (pas besoin de traduire) à l'Eros Center de la ville de Bach. Six musiciens et une mezzo-soprano ont interprété des pièces licencieuses et érotiques, parmi lesquelles Le Flirt d'Erik Satie, Sept Mélodies Erotiques de Dirk D'Ase, et Rythm Strip pour deux caisses claires d'Askell Masson. Sur le site du FZML, une photo représentant un violoniste visiblement inspiré par une go-go dancer lovée sur sa barre, donne, si l'on ose dire, le « ho là là ». Le concert a servi de produit d'appel à Sex.Macht.Musik (le Sexe fait de la musique), un festival de culture érotique qui a lieu à Leipzig du 4 au 6 décembre. Si les Leipzigois font à cette occasion sauter le verrou qui maintient la musique classique dans sa séculaire bienséance, on peut tout imaginer : les Variations « Eroica » de Beethoven vont devenir les Variations « Erotica »et le Knaben Wunderhorn de Mahler le « Corps merveilleux de l'enfant de malheur ».
 

Le cabinet de curiosités
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009