Samedi 8 août 2020
Le cabinet de curiosités par François Lafon
40 voies pour 40 voix
mercredi 21 février 2018 à 11h38
L’installation sonore a déjà près de vingt ans, elle a voyagé à Ottawa, à Fontevraud, à Berlin, à New-York, à Tokyo, à Strasbourg… Jusqu’au 5 mars, elle est audible à Paris, à la Fondation Louis Vuitton, dans le cadre de l’exposition Etre moderne : le Moma à Paris, et elle vaut le déplacement (comme toute l’expo, d’ailleurs). 40 haut-parleurs placés à hauteur des oreilles sont disposés par groupes de 5 suivant une ellipse tout autour d’une grande salle. Chacun d’eux restitue l’une des voix du fameux Spem in alium, le motet de Thomas Tallis pour huit chœurs de cinq pupitres, composé au milieu du XVIème siècle, enregistré ici avec le chœur anglais de Salisbury et retravaillé par la Canadienne Janet Cardiff, une artiste en randonnées sonores. Ecouter le motet dans son ensemble au centre de la salle est superbe, mais déambuler d’une voix à l’autre, se laisser porter par les sopranos (voix d’enfants) avant de frissonner grâce aux basses profondes est une expérience encore plus fascinante qui mène au cœur même de la musique : le motet n’est jamais tout à fait le même, sa « vocation spatiale » apparaît comme jamais, on a même le sentiment de faire soi-même partie des chanteurs. Qui plus est, les pauses de trois minutes entre chaque diffusion laissent entendre les coulisses, les choristes qui chuchotent, qui rient, en un mot qui vivent. Le classique est encore et toujours une musique en effervescence.
Gérard Pangon
 
Janet Cardiff : The Forty Part Motet. Fondation Louis Vuitton jusqu’au 5 mars, et visible aussi ici. (Photo © DR)
 
 

Le cabinet de curiosités
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009