Vendredi 14 août 2020
Concerts & dépendances
L’Histoire du soldat : Thomas Fersen et la main du Diable
jeudi 21 février 2013 à 23h28

Au théâtre de l’Athénée, L’Histoire du soldat de Stravinsky et Ramuz, mais pas la même présentation qu’en juin dernier sur la même scène (voir ici). Pas la même œuvre non plus, pourrait-on croire. Le soldat-violoniste-funambule rentrant de guerre (création : Lausanne, 1918), le Diable chef d’orchestre, le livre volant du spectacle de Jean-Christophe Saïs font place dans celui-ci, signé Roland Auzet, à des images inquiétantes (vidéos inventives de Wilfried Wendling), à des objets obsessionnels peuplant la tête et la voix de l’unique et protéiforme personnage : Diable dans un gant rouge, violon-revolver, souliers ne conduisant nulle part. Idée choc : confier le rôle à l’auteur-compositeur Thomas Fersen, forte présence, voix fêlée, diction modulée, flow subtilement musical. Fondus dans un mur-écran cachant des rouages compliqués, les instrumentistes-choristes, issus du Conservatoire de Lyon, lui renvoient les harmonies de Stravinsky comme un combustible à son enfer personnel. Plus rien à voir avec le spectacle de tréteaux originel : tel le Diable, L’Histoire du soldat se prête aux incarnations les moins attendues.

François Lafon

Théâtre de l’Athénée, Paris, jusqu’au 2 mars Photo © Emmanuelle Murbach

 

Concerts & dépendances
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009