Samedi 13 avril 2024
Concerts & dépendances
Festival de Montpellier : musique ou pouvoir ?
mardi 10 juillet 2012 à 15h14

Ouverture du 28ème Festival de Radio France et Montpellier. Programme tentaculaire à propos, entre autres, de « Musique et pouvoir », thème bien trouvé dans une ville en proie à un bras de fer musclé entre le directeur de l’Opéra et ses équipes. Concerts gratuits ou payants, de chambre ou symphoniques, jeunes solistes ou confirmés, dans les diverses salles du Corum ou les caves vinicoles de l’Aude, œuvres lyriques en scène ou en concert, sessions d’orgue, master-classes, académie d’orchestre, émissions de radio en direct, films sur la musique, cycle autour de l’exposition Caravage, etc. Pas de vedettariat forcené, mais une locomotive en résidence : cette année, Renaud Capuçon. Trois concerts pour la journée d’ouverture. « Jeunes solistes » avec Liya Petrova (« choix » de Capuçon) et David Kadouch : le pianiste se taille la part du lion dans Beethoven (Sonate n° 1 « Le Printemps »), la violoniste reprend du poil de la bête dans Brahms (3ème Sonate). « Musique de chambre » avec Jean-Efflam Bavouzet, qui met la salle (bondée, shorts et tongs) dans sa poche en expliquant que « les Etudes de Debussy, c’est moins rébarbatif qu’il n’y paraît », et en les jouant dans le même esprit après une éblouissante 33ème Sonate de Haydn. « Séquence violon » (traduire : ouverture officielle) le soir avec Brahms (Concerto pour violon, 1ère Symphonie), par Capuçon lui-même et l’Orchestre National de France, handicapés par un chef (David Afkham) un peu vert pour ce répertoire. Juste le temps pour un tour à la demi-expo « Corps et ombres, Caravage et le caravagisme européen » au Musée Fabre (l’autre moitié est au musée des Augustins à Toulouse, seul l’Amérique la verra en une fois) : toiles brûlantes dans une atmosphère à 18°, température nécessaire à leur conservation. Longtemps rendez-vous des (chefs-d’) œuvre(s) oubliés sous l’égide du flamboyant René Koering, compositeur et homme de radio, Montpellier, maintenant dirigé par Jean-Pierre Le Pavec, ambitionne d’être la grande manifestation estivale généraliste, face au festival d’Aix-en-Provence, plus centré sur l’opéra. Il conserve pour l’instant – en dépit de ou grâce à son étiquette Radio France - un parfum régional. C’est peut-être cela qui lui garantit de ne pas perdre son âme.

François Lafon

festivalradiofrancemontpellier.com Photos David Kadouch et Liya Petrova © DR

 

Concerts & dépendances
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2024
2023
2022
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009