Jeudi 22 août 2019
Concerts & dépendances
La Force du destin : en arrière toute !
mardi 15 novembre 2011 à 07h52

Trente ans que La Force du destin n’avait pas été donné à l’Opéra de Paris. Et pourtant, en voyant la nouvelle mise en scène, signée Jean-Claude Auvray, on a l’impression de retrouver l’ancienne, qui à l’époque avait déjà paru désuète. L’œuvre est impossible, aussi, et pas du meilleur Verdi : livret méloissime, invraisemblances à la chaîne, psychologie de carton-pâte, musique fourre-tout, où les flonflons charrient des pépites. Au moins, il y a trente ans, y avait-il des voix (Placido Domingo, Martina Arroyo, Gabriel Bacquier) capables de rendre cette hystérie transcendée. Ce soir, personne ne démérite, mais aucun n’entraîne les autres, surtout pas le ténor, remplaçant la locomotive Marcelo Alvarez, qui lui, peut-être... Chœur impeccable, orchestre irréprochable, dirigé par un Philippe Jordan plus italien qu’on ne l’aurait espéré. Après Faust, la maison-Opéra continue son entreprise de rétropédalage esthétique. Force du destin ou nostalgie assumée ?

François Lafon

Opéra National de Paris Bastille, les 17, 20, 23, 26, 29 novembre, 2, 5, 8, 11, 15, 17 décembre. Diffusion en direct dans des salles de cinéma le 8 décembre et sur France Musique le 10.

Photo © Ch. Leiber