Dimanche 26 mai 2019
Concerts & dépendances
Culturellement incorrect
mercredi 4 novembre 2009 à 12h35

Le Landernau musical parisien en est encore tout retourné : le Concours Rostropovitch, tête de gondole depuis trente ans de l'Association pour la Création et la Diffusion Artistique (ACDA), a failli être annulé. Sueurs froides pour les violoncellistes, direz-vous, mais encore ? Mais encore c'est la faute à la mairie de Paris, qui a voulu baisser la subvention dudit Concours de 300 000 à 250 000 euros. Là, on sort du Landernau, d'autant que le fauteur de trouble n'est autre que Christophe Girard, Monsieur Culture à l'Hôtel de Ville, à qui l'on reproche avec insistance de préférer les coups médiatiques au travail de fond. En bref, les responsables de l'ACDA craignent qu'à terme, leur association se retrouve privée de subventions. « Vous n'avez qu'à trouver des mécènes », aurait rétorqué Girard, par ailleurs cadre dirigeant chez LVMH. En fin de compte, tout s'est arrangé, et le Concours a eu lieu. Mais la menace plane toujours : en termes de ratissage électoral, une compétition pour happy few sera toujours moins efficace que la Nuit Blanche ou la transformation de la Gaîté-Lyrique en temple des musiques actuelles. « Et la culture, la vraie ? » « Comment, la vraie ? Voulez-vous dire par là que le reste est faux ? » Déjà financièrement incorrecte, la niche classique va finir par se retrouver politiquement pas très nette. Et vous n'irez pas vous plaindre que le monde tourne à l'envers.