Vendredi 21 juin 2024
Orages désirés
Trois chefs-d’œuvre pour un duo de choc
Janacek - Brahms - Bartok

« Autrefois, j’avais peur de jouer cette Sonate. J’avais peur d’exploser ». En évoquant ainsi la Sonate pour violon et piano de Janacek, Patricia Kopatchinskaja donne le ton. Son association avec Fazil Say fait le reste : la première toujours explosive, le second assagi avec le temps (voir ses Sonates de Beethoven - ici), mais capable de ces étrangetés interprétatives qui ont fait de lui un éternel outsider du piano. Dans Brahms comme dans Bartok, la violoniste moldave enthousiasmera ceux qui ont aimé son audacieux (voire culotté) Pierrot lunaire (voir ici) et agacera les schönbergiens (ou brahmsiens, ou bartokiens) plus orthodoxes. « Janacek complète bien notre programme. Nous avons là trois œuvres de la fin  du XIXème et du début du XXème siècle, situées dans un tringle tchèque, autrichien et hongrois », remarque Fazil Say. Trois chefs-d’œuvre, trois aboutissements. Les discophiles compareront à charge ou à décharge leur 3ème Sonate de Brahms avec le duo de référence Nathan Milstein - Vladimir Horowitz, leur 1ère Sonate de Bartok avec celle (non moins abyssale) de Gidon Kremer et Martha Argerich, et leur Janacek explosif (voir plus haut) avec celui des « authentiques » Josef Suk et Jan Panenka (Supraphon). Ni un disque de plus ni un disque de trop, donc. 
François Lafon

Leos Janacek : Sonate pour violon et piano – Johannes Brahms : Sonate n°3 – Bela Bartok : Sonate pour violon et piano n° 1
Patricia Kopatchinskaja (violon), Fazil Say (piano)
1 CD Alpha-Classics Alpha 885 (Outhere)
1 h 12 min

mis en ligne le mercredi 8 mars 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.