Lundi 26 octobre 2020
Redécouvertes
Ernest Chausson, le « Wagner français » mais pas seulement
Chausson le littéraire

Raffinement extrême et génie mélodique : le Poème (violon) et le Poème de l’Amour et de la mer (voix) ont assuré la pérennité d’Ernest Chausson, laissant dans une ombre relative son opéra Le Roi Arthus et son Concert pour piano, violon et quatuor à cordes, points non moins forts d’une œuvre peu abondante (Chausson est mort à quarante-quatre ans d’un accident de… vélo) mais sans scories. Avec son Ensemble Musica Nigella, le très francisé Takénori Némoto met l’accent, après un Ravel largement revisité (voir ici), sur « Chausson le littéraire » autour de la reconstitution qu’il a faite lui-même de la version de chambre originelle de la musique de scène pour La Tempête de Shakespeare, traduite par Maurice Bouchor… auteur du Poème de l’amour et de la mer. C’est de la dernière œuvre achevée de Chausson, la Chanson perpétuelle… sur un poème de Charles Cros, moins connue mais non moins exaltante et chaleureusement interprétée par la jeune mezzo Eléonor Pancrazi qu’il fait ici précéder cette Tempête plus mythologique que métaphysique, et sur le Concert qu’il termine le programme, formidable hommage franckiste (et même wagnérien) à Couperin et Vivaldi. Musica Nigella en donne une interprétation sensible et maîtrisée, assez proche par l’esprit de celle « de référence » du Quatuor Parrenin avec Pierre Barbizet et Christian Ferras. 
François Lafon

Chanson perpétuelle - La Tempête - Concert
Eléonore Pancrazi (mezzo-soprano), Louise Pingeot (soprano), Pablo Schatzman (violon), Jean-Michel Dayez (piano et célesta)
Musica Nigella : Anne-Cécile Cuniot (flûte), Boris Blanco, Sandrine Naudy (violon), Laurent Camatte (alto), Annabelle Brey (violoncelle), Marie Normant (harpe)
Direction musicale : Takénori Némoto
1 CD Klarthe K102
1 h 07 min

mis en ligne le jeudi 21 mai 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.