Mercredi 25 mai 2022
Quelle beauté sauvera le monde ?
Fanny Azzuro et l'âme russe
The The Landscapes of the Soul – Rachmaninov - 24 Préludes

Après une escapade intitulée 1905 Impressions consacrée à Debussy, Ravel et Albeñiz (voir ici), Fanny Azzuro revient à ses premières amours, le répertoire russe. Alors que dans Russian Impulse (voir ), elle privilégiait la recherche du rythme, elle explore maintenant Les paysages de l’âme (The Landscapes of the Soul) avec cette intégrale des Préludes de Rachmaninov. « Chaque note est importante, mais il y a quelque chose d’aussi important que les notes, c’est l’âme, l’extraordinairement précieuse étincelle, » écrit Rachmamninov, cette fameuse doucha à la fois religieuse et philosophique qui imprègne l’œuvre de Pouchkine, Tolstoï et Dostoïevski. Dès l’ouverture avec le célèbre Prélude n°2 en ut dièse mineur opus 23, Fanny Azzuro donne ainsi le ton : elle ne joue pas sur la densité ou le caractère dramatique mais cherche à aller au delà, à atteindre la mélancolie à travers la mélodie, comme pour esquisser une réponse à la question de Dostoïevski dans L’Idiot : « Quelle beauté sauvera le monde ? » Tout au long de l'album, son interprétation très personnelle, délicate et sensible est de la même veine. Poétique ou impétueuse, elle est d’un lyrisme touchant.
Gérard Pangon

Prélude n°2 opus 3 ; 10 Préludes op.23 ; 13 Préludes op.32
Fanny Azzuro (piano)
1 CD Rubicon RCD 1070
1 h 19 min

mis en ligne le mardi 4 janvier 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.