Lundi 24 février 2020
Mozart pour les nuls
Le Freiburger Barockorchester se distingue dans du (très) jeune Mozart
Youth Symphonies

Fidèle partenaire du chef d’orchestre René Jacobs, le Freiburger Barockorchester a déjà enregistré plusieurs Mozart hors pair sous sa direction (Clemenza di Tito, Don Giovanni, Idomeno, La Finta giardiniera et dernières Symphonies) ou en « solo », avec sa tête alternativement l’un de ses deux premiers violons, Petra Mülllejans et Gottfried von der Goltz, dans plusieurs Concertos et autres Divertimenti (Harmonia Mundi) Après un bel album consacré à Corelli l’an passé (voir ici), retour à Mozart avec cinq de ses symphonies « de jeunesse », dont les si rares Première K. 16, écrite à Londres, à l’âge de huit ans – aussi alertes (Allegro molto initial) que gracieuses (Andante !) – et Quatrième K. 19, où pétillent les deux hautbois et les deux cors sur un enivrant mouvement de danse des cordes. Du nerf, de la joie et beaucoup d’élégance dans l’articulation des notes, voilà ce qu’apporte le Freiburger à ces partitions du très jeune Mozart, toujours avide de surprendre son auditoire – l’équilibre sonore bouleversé de la Symphonie K. 45a – comme d’insuffler du théâtre dans la moindre de ses œuvres instrumentales, à l’image des cinq Contredanses, K. 609, petits joyaux sertis d’une flûte et d’un tambourin solo, qui viennent orner les symphonies.
   Franck Mallet

Mozart : Syphonies K. 16, K. 19, K Anh 223/19a, K. 22 et K Anh. 221/45a, Contredanses K. 609
Freiburger Barockorchester
Direction musicale : Gottfried von der Goltz
1 CD Aparté AP 215 (dist. PIAS)
1 h 05 min

mis en ligne le mardi 21 janvier 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.