Mardi 24 novembre 2020
Kreutzer arrangé
Un quintette à partir d'une sonate : Beethoven re-créé
 
Le même, pas pareil
Kreutzer original
Arthur Grumiaux
Clara Haskil
Ludwig

Manifestement, les musiciennes du Quatuor Zaïde aiment fouiner dans les coins. Après une Flûte enchantée transcrite pour quatuor à cordes (voir ici), elles exhument la Sonate à Kreutzer arrangée pour quintette à cordes. Qui est à l’origine de cette transposition ? Nul ne le sait, mais la partition a été éditée à Vienne quatre ans après la mort de Beethoven, et d’aucuns pensent qu’il est lui-même l’auteur de ce quintette alla Schubert. Plus que d’une adaptation à des cordes frottées après disparition des cordes frappées, il s’agit d’une véritable re-création : la partie du premier violon est répartie sur les cinq instruments, en particulier sur les violoncelles. Le côté virtuose et virevoltant de l’œuvre est ainsi atténué au profit d’accents plus graves, plus profonds, qui confèrent aux passages les plus lents un caractère presque schubertien. Les variations du dernier mouvement ne perdent toutefois pas leur fougue, avec un son moins immatériel que dans l’original. Le Quatuor Zaïde, qui par ailleurs joue souvent acidulé, trouve ici une sorte d’équilibre qui lui convient bien. Dans le Quatuor op.18 n° 3, il retrouve ses habituelles sonorités et son enthousiasme coutumier.
Gérard Pangon

Arrangement pour quintette à cordes de la Sonate à Kreutzer ; Quatuor op.18 n°3
Quatuor Zaïde, Bruno Delepelaire (violoncelle)
1 CD NoMadMusic NMM079
1 h

mis en ligne le samedi 7 novembre 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.