Jeudi 18 août 2022
Festival de Saintes - 1
Enchantement suédois
Gloria Sveciæ

Il y a quatre ans, Lucile Richardot et l’Ensemble Correspondances éblouissent le Festival de Saintes dans un programme de baroqueux anglais méconnus, taillé sur mesure par Sébastien Daucé (voir ici). Cette année, ils récidivent : plus d’Anglais, mais des Suédois ou du moins des compositeurs d’Allemagne et d’Italie qui, autour de 1680, ont tous fréquenté la cour de Charles XI de Suède dont le maître de chapelle était alors Gustav Düben. En lien avec nombre de musiciens, dont Buxtehude, celui-ci constitua une précieuse collection de manuscrits ou de copies (plus de 2000), source précieuse de musiques des 17ème et 18ème siècle, conservée à la Bibliothèque d’Uppsala. Ce n’est pas la première fois que Sébastien Daucé puise dans ce coffre à trésors (voir ), mais son goût de la découverte le mène plus loin encore : il propose ici un programme dont on imagine bien qu’il a enrichi chaque pièce pour l’adapter à son Ensemble comme Düben lui-même le faisait en son temps. Le résultat est superbe. Chaque air est un petit bijou finement ciselé, une lamentation typique de l’Europe du nord, musique « sur la réserve » dont le talent des interprètes en fait sentir toute l’intériorité. Au sommet, un chant funèbre de Johann Fischer, joué à la mort de Charles XI, en 1697, dont les ultimes paroles « L’éclat du soleil du nord est maintenant drapé de nuit. Pleure, Suède affligée ! » sont murmurées dans un souffle par Lucile Richardot. Encore une fois, celle-ci impressionne par son aisance, son timbre et son sens des nuances, tant dans les parties solistes que dans les duos ou trios (avec Caroline Weynants, Antonin Rondepierre ou Sebastian Myrus) égrenés au fil d’un concert magnifique où les musiciens de l’Ensemble Correspondances font preuve d’un allant et d'un enthousiasme réjouissants.
Gérard Pangon
 
Saintes 17 juillet 2022
 
Enregistré parallèlement à la Ferme de Villefavard en Limousin, ce programme fera l’objet d’une parution chez Harmonia Mundi en 2024. 

Œuvres de David Pohle, Christian Geist, Giuseppe Peranda, Johann Fischer, Christian Ritter, Johann Krieger, Sebastian Knüpfer, Franz Tunder
Lucile Richardot (mezzo-soprano), Caroline Weynants (soprano), Caroline Bardot (soprano), Antonin Rondepierre (ténor), Sebastian Myrus (basse)
Correspondances
Direction musicale : Sébastien Daucé

mis en ligne le lundi 25 juillet 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.