Dimanche 2 octobre 2022
Festival Berlioz 2022 - 1
Mozart, coups de théâtre
La Flûte enchantée

Festival Berlioz à La Côte Saint-André : La Flûte enchantée de Mozart, dirigé par Christophe Rousset. Une façon de rêver à ces « milliers de sublimités » dont l’ambitieux Hector a nourri son œuvre, thème libre choisi par le directeur Bruno Messina obligé de revoir sa programmation en quinze jours, suite au récent bouleversement de la donne géo-artistico-politique. En 2017, à l’Opéra de Dijon et pour les vingt-cinq ans des Talens Lyriques, Rousset avait étrenné une Flûte assombrie par une mise en scène post-apocalyptique (voir ici), dernier bonheur d’un monde sans plus d’espoir. Cette fois, pour les trente ans de son ensemble, c‘est une Flûte plus souriante pour ne pas dire plus innocente qu’il impose dans cette version semi-staged mise en espace et en vidéo par Benoit Bénichou, occupant le tout entier vaste plateau du Château Louis XI. Une Flûte dans la tradition, n’insistant sur aucune des composantes de cette déroutante histoire, fût-ce l’omniprésente piste maçonnique. Une Flûte menée grand train, où c’est à la musique de générer l’action. Un rêve de chef en somme, avec un ensemble à sa main, orchestre très au point et Ensemble Vocal de Lausanne à la hauteur de son habituel Chœur de Chambre de Namur. Comme à Dijon, mais différemment, la distribution innove : un jeune Sarastro au creux impressionnant (Alexander Köpeczi) mais une Pamina dans sa belle maturité (Sandrine Piau), une Reine de la Nuit (Rocio Pérez) rivale en glamour de Papagena (Daniela Skorka), une Première Dame (Judith van Wanroij) qui pourrait être une Pamina. Salle bondée et public ravi. En prélude dans l’église de la Côte Saint-André, le pianiste suisse Fabrizio Chiovetta mène une conversation intime avec Mozart, trop introvertie peut-être, mais n’oubliant pas - en chambriste-soliste qu’il est -, que chez lui le dialogue théâtral n’est jamais loin. 
François Lafon

Eglise de La Côte Saint-André (récital), Château Louis XI (opéra), 29 août (Photo © Bruno Moussier)

La Flûte enchantée
Sandrine Piau (Pamina), Jeremy Ovenden (Tamino), Rocio Pérez (La Reine de la Nuit), Alexander Köpeczy (Srastro), Markus Brutscher (Monostatos), Christoph Filler (Papageno), Daniela Skorda ( Papagena), Judith van ===wanroij, Mrie-Claude Chappuis, Angélique Noldus (les trois Dames), Christian Immler (le Specher)
Ensemble vocal de Lausanne, Les Talens Lyriques
Direction musicale : Christophe Rousset
Mise en scène : Benoît Bénichou

mis en ligne le mercredi 31 août 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.