Samedi 28 janvier 2023
Curiosités
Deux Concertos rares sous des doigts experts
Scriabine, Rimsky-Korsakov, Concertos

Drôle de programme, a priori. En même temps qu’un remake bienvenu des Barcarolles de Fauré (voir ici), La Dolce Volta a sorti des tiroirs deux concertos ayant en commun d’être plus russes que nature, enregistrés par Jean-Philippe Collard en 2007 à Ankara avec le vétéran bulgare Emil Tabakov et l’Orchestre Symphonique de Bilkent. Pas loin derrière la musique française, Collard a toujours cultivé le répertoire slave, le travaillant avec Vladimir Horowitz et enregistrant dès ses débuts une intégrale remarquée des Etudes-Tableaux de Rachmaninov. N’empêche que le Concerto de Scriabine exige une grande virtuosité mais ne compte pas parmi ses tubes, ce que le pianiste s’empresse de « corriger » en lui adjoignant quelques pièces plus inspirées enregistrées en 2011, ainsi que la 4ème Sonate ouvrant la porte aux plus audacieuses expérimentations, mini-récital qu’il maîtrise haut la main et qu’on aurait aimé plus fourni. Tout feu tout flamme et joué dans cet esprit, le Concerto de Rimsky-Korsakov fera, lui, office de chaînon (plus) manquant dans la discothèque des fans du compositeur de Shéhérazade.
François Lafon

Alexandre Scriabine : Concerto pour piano et orchestre Op. 20, Étude mineur Op. 8 No. 11, Étude Op. 8 No. 12, Prélude et Nocturne pour la main gauche , Op. 9 No. 1, Sonate pour piano No. 4, Op. 30 - Nikolai Rimsky-Korsakov : Concerto pour piano et orchestre
Jean-Philippe Collard (piano)
Bilkent Symphony Orchestra
Direction musicale : Emil Tabakov
1 CD La Dolce Volta LDV 92
1 h 02 min

mis en ligne le mardi 6 décembre 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.