Mercredi 24 avril 2024
Bach tempérant
Un numéro de prestidigitation de haute volée, simple et redoutable
Bach Preludes and Fugues from WTC II

Aux intégrales Bach, Piotr Anderszewski préfère le choix arbitraire, le sien, quitte à négliger ce que d’autres considéreraient comme indispensable… On peut sourire, voire s’offusquer qu’il ait pu privilégier seulement trois des six Suites anglaises lors de son précédent enregistrement consacré au Cantor (voir ici), mais le statut du musicien – sa fantaisie et ses fulgurances perceptibles tant dans Schumann que Chopin et Szymanowski –, est tel qu’on accepte bien volontiers qu’il réorganise les Préludes et Fugues du second Livre du Clavier bien tempéré, pourtant « délibérément publiés dans un ordre chromatique logique », selon sa « propre subjectivité (…) avec l’idée sous-jacente de créer un sens du drame qui suggérerait un cycle : douze caractères qui se reflètent, qui conversent ensemble. » À rapprocher des intentions de Keith Jarrett qui, outre le fait d’enregistrer le 1er Livre au piano et le Second au clavecin : « cherchait des formes qui parlent pour elles-mêmes et n’aient pas besoin d’être interprétées » (ECM, 1988 et 1991). On trouve chez Anderszewski cette même volonté de dépasser l’architecture rigoureuse de l’œuvre pour mieux en exalter la liberté expressive, avec des Préludes d’une douceur recueillie – n° 12 BWV 881, n° 8 BWV 877 – vif et dansant – n° 23 BWV 892 – et des Fugues qui cheminent comme si elles étaient improvisées dans l’instant – n° 22 BWV 891, n° 18 BWV 887 ! Un numéro de prestidigitation de haute volée, simple et redoutable.
Franck Mallet

Bach : Préludes et Fugues extraits du Livre II du Clavier bien tempéré
Piotr Anderszewski (piano)
1 CD Warner Classics 0190295118754
1 h 18 min

mis en ligne le jeudi 3 juin 2021

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.