Jeudi 27 juin 2019
Sombres suites
Piotr Anderszewski dépeint un Bach austère et cérébral
Suites anglaises 1, 3 & 5

Ces Suites anglaises, Piotr Anderszewski les polit depuis plus de dix ans. Dans cet enregistrement, il y déploie sa touche, un équilibre particulier entre le tranchant du frappé, une capacité à mettre en relief la superposition des plans sonores et l’extrême fluidité du discours. Il y a de la suavité dans la puissance du jeu, et de la fermeté dans sa douceur ; de la pudeur dans l’exubérance et des étourdissements dans l’intimité. Ces mouvements fragiles et toujours surprenants font la signature du pianiste polonais, dans un style unique et sans concession : l’intimisme y est poussé à des sommets, un intimisme sérieux et cérébral. Les fantaisies chromatiques, les danses que d’autres pianistes parviennent à mâtiner d’humour : rien n’y fait, pour Piotr Anderszewski le temps n’est pas au badinage, jusque dans la prise de son qui accuse l’austérité de cette interprétation. Cette vision d’un Kantor monolithique et grave pourrait être caricaturale et pourtant ne l’est pas. Mais de là à convaincre un public pour qui Bach n’est ni toujours l’un ni forcément l’autre, le pari n’est pas gagné.
Albéric Lagier

Sutes anglaises n°3 BWV 808, n°1 BWV 806 et n°5 BWV 810
Piotr Anderszewski (piano)
1 CD Warner Classics 0825646219391
1 h 07 min

mis en ligne le lundi 27 avril 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.