Samedi 24 février 2024
Violoncelle baroque peu connu
L'impétuosité et le cello chantant d'Hanna Salzenstein font merveille
E il violoncello suono

Au XVIIe siècle, l’Italie voit le développement du violon mais aussi du violoncelle. Il peut être soliste mais joue un rôle primordial dans les parties de basse des œuvres, et se montre volontiers virtuose. Violoncelliste au sein de l’ensemble « le Consort », Hanna Salzenstein a découvert et exploré ce vaste répertoire, en particulier celui de la sonate en trio, et donne tout leur dû à des compositeurs longtemps restés dans l’ombre, comme Giorgio Antoniotto, Milanais au destin mystérieux, né en 1681 et mort à Würzbourg en 1763. Ou encore Giulio de Ruivo, mort à Naples vers 1716 et dont une tarentelle endiablée termine ce programme. Sa ciaconna, entendue au début, respire, elle aussi, un parfum populaire. De Gasparo Garavaglia et Giulio Taglietti, violoniste mort à Brescia en 1718, nous sont offertes des pièces inédites. Benedetto Marcello n’est pas oublié, ni bien sûr Antonio Vivaldi, avec deux sonates pour violoncelle et basse et deux sonates en trio pour violon, violoncelle et basse : violon et violoncelle y sont placés sur un pied d’égalité, le violoncelle se chargeant de la seconde partie de dessus habituellement jouée par un violon. Hanna Salzenstein met bien en valeur le côté chantant du violoncelle, et dans les épisodes virtuoses l’impétuosité de son jeu fait chaque fois dresser l’oreille.
Marc Vignal
 

Œuvres de Taglietti, Ruivo, Vivaldi, Dall’Abacco, Platti, Antoniotto, Marcello et Garavaglia
Hanna Salzenstein (violoncelle)
Justin Taylor (clavecin), Thibaut Roussel (théorbe), Albéric Boullenois (violoncelle), Théotime Langlois de Swarte (violon), Marie-Ange Petit (percussions)
1 CD Mirare MIR698
1 h 06 min

mis en ligne le jeudi 8 février 2024

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.