Lundi 24 février 2020
Vibration intérieure
Adèle Charvet, Susan Manoff, et les musiques qui leur sont chères
Long Time Ago

Pour nos deux interprètes, Long Time Ago (Il y a longtemps) sublime une part d’elles-mêmes, par des musiques qui leur sont chères, qui les traversent au fil de leur vie. Long Time Ago est  une vibration intérieure et musicale mettant eu jeu racines, émotions, poésie et jeu. Concrètement, on a puisé dans le répertoire américain, ou plutôt de langue anglaise, pour soprano et piano. Ce programme s’est construit à tâtons, car il fallait faire cohabiter des univers différents, tout en préservant la cohérence. Sont illustrés divers styles, du folk song au cabaret et au jazz. Les pièces ne se succèdent pas n’importe comment, chacune est à sa place : d’abord l’enfance et le jeu, puis le plein soleil et la passion, ensuite le renoncement et la métamorphose, enfin la sagesse et la guérison. Un agencement selon les quatre points cardinaux (un tableau en témoigne), qui cependant s’entremêlent. Encore plus concrètement, on nous offre vingt-trois « mélodies » de onze compositeurs différents, pas tous connus au même degré. Certains, comme Aaron Copland, Benjamin Britten ou Samuel Barber, se taillent la part du lion. De Vaughan Williams, on entend le célèbre Silent Noon (Midi silencieux), d’après Dante Gabriel Rossetti. On navigue entre familiarité et dépaysement, mais d’un bout à l’autre la couleur locale (au bon sens du terme) est là.
Marc Vignal

Œuvres de Aaron Copland, Ralph Vaughan Williams, Benjamin Britten, Samuel Barber, Glen Roven, Jake Heggie, William Bolcolm, Charles Ives, Gerald Finzi, Madeleine Dring et Roger Quilter
Adèle Charvet (mezzo-soprano), Susan Manoff (piano)
1 CD Alpha Classics Alpha 556
57 min

mis en ligne le mercredi 15 janvier 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.