Samedi 24 février 2024
Vent du large
Magali Goimard redonne vie au piano du Vendéen José David
José David, Piano Works

Interprète au disque de Duruflé (Quantum) et Vierne (BNL), comme de répertoires moins attendus tels ceux de Piazzolla et Juan José Castro (« Argentine », Pavane Records), Magali Goimard consacre depuis dix ans un festival aux œuvres de José David (1913-1993) chaque été aux Sables-d’Olonne, pays natal de ce compositeur quelque peu oublié. Issu du Conservatoire de Paris, où il enseigna bien plus tard, il partagea après la guerre la création de certaines de ses pièces avec ses jeunes collègues Dutilleux et Landowski. Au sein d’un catalogue varié (musique de chambre, orchestre, mélodies, etc), la pianiste redonne vie à une série de partitions datées pour l’essentiel des années 1940, dont la liberté de ton repose sur une inspiration guidée aussi bien par le folklore vendéen (« un hommage à sa terre natale » pour l’interprète) que les influences bigarrées de l’entre-deux guerres : tango, jazz, blues. Du remous nocturne de Crépuscule marin, introduction bienvenue à son album monographique, l’interprète passe aux quatre pièces réunies sous le titre Impressions de Vendée (1941-1944), œuvre maîtresse qui prolonge en clair-obscur une suite d’évocations, entre arabesques ravéliennes (I et IV), pittoresque néo-folkloriste (II) et atermoiement debussyste (III). L’allure légère de Badinage (1948) et le chant altier d’Évocation vespérale (1949) complètent agréablement ce  portrait.                      
Franck Mallet

David : Crépuscule marin ; Impressions de Vendée ; Valse polifonic, Thème et variations sur "O filii et filiæ, Étude et danse, Badinage, Évocation vespérale,
Magali Goimard (piano)
1CD Artalinna ATL-A038 (distribué par Socadisc)
51 min

mis en ligne le vendredi 2 février 2024

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.