Mardi 15 octobre 2019
Une Passion bien raisonnable
Bach coupe les ailes de Riccardo Chailly
 
Le même, pas pareil
Une Passion fervente
Philippe Herreweghe et le Collegium Vocale
Passion selon Saint Matthieu

Bach à Leipzig, c’est toute une tradition, dont la Passion selon Saint Matthieu est la pièce maîtresse. C’est là que Bach la compose et la créée en 1729, là que Mendelssohn la tire de l’oubli un siècle plus tard, là que le kappelmeister Günther Ramin l’enregistre en 1941, dans une optique intimiste qui va à l’encontre des interprétations romantiques et annonce (lointainement) le mouvement baroque. Kurt Masur lui-même, quand il était à la tête du Gewandhaus, allégeait sa baguette et restait dans la ligne pour la diriger (on se souvient de son interprétation, à la basilique de Saint Denis, en 1992). Après des Concertos brandebourgeois alertes mais convenus, Riccardo Chailly s’y attaque avec l’Orchestre du Gewanhaus : effectifs réduits, chœurs lumineux (avec les enfants de Tölz), solistes sans emphase, tempos allants. Nous sommes loin des grandes messes dirigées par Klemperer ou Karajan, mais pas plus proches pour autant des recréations baroqueuses de Philippe Herreweghe ou Masaaki Suzuki. La ferveur y est, mais la pudeur protestante se transforme en raideur, et le respect de la lettre coupe les ailes au lyrisme. C’est un Bach bourgeois qui raconte une histoire terre à terre. Un comble eu égard au sujet ! On apprécie d’autant plus le dramatisme de Thomas Quasthoff et la voix pure de Christina Landshamer, qui rappelle celle de Gundula Janowitz, que l’Evangéliste (Johannes Chum) est pâle et que Jésus (Hanno Müller-Brachmann) est transparent.
François Lafon

Passion selon Saint Matthieu
Johannes Chum (l’Evangéliste), Hanno Müller-Brachmann (Jésus), Christina Landshamer (soprano), Marie-Claude Chappuis (alto), Maximilian Schmitt (ténor), Thomas Quasthoff, Klaus Häger (basses)
Thomanerchor Leipzig, Tölzer Knabenchor, Orchestre du Gewandhaus de Leipzig
Direction musicale : Riccardo Chailly
2 CD Decca 478 2194
2 h 40 min

mis en ligne le jeudi 15 avril 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.