Vendredi 18 octobre 2019
Un péché de jeunesse récemment restauré
Un Orlando vivaldien pas vraiment furioso
Orlando 1714

C’est en 1713 qu’un certain Ristori compose un Orlando que Vivaldi produit au théâtre San Angelo de Venise. De producteur, Vivaldi se serait alors transformé en compositeur, cuisinant à sa guise la partition de Ristori, au point que la « version 1714 » serait de la plume de Vivaldi plus que de celle de Ristori. Tout au moins au gré de suppositions savantes, car aujourd’hui quinze arias, pas moins, sont manquantes et le troisième acte est intégralement perdu. Vivaldien plutôt que « de » Vivaldi, cet Orlando furioso sorti des limbes de la bibliothèque de Turin peine à séduire. Sur un livret pourtant plein de magie et de dramatisme, les arias succèdent aux récitatifs avec une régularité imperturbable et une précision métronomique (la jauge de référence étant fixée à deux minutes). Du védutisme musical naissant, en quelque sorte, dont les points de vue sont servis par de jeunes talents lyriques. Ça peut plaire comme ça peut laisser indifférent, malgré de belles surprises comme cet Ah, fuggi rapido (Astolfo, rôle secondaire fièrement interprété par Roberta Mameli) et son quasi copié/collé Spietato, oh Dio (Angelica, interprété par Teodora Georghiu)  – deux arias d’origine. La direction musicale de Federico Maria Sardelli, le musicologue restaurateur de la partition, ne cherche pas l’effet. Mais trop soucieuse d’une fidélité à ces sources pour le moins incertaines, elle ne se libère vraiment que dans l’accompagnement des chœurs.
Albéric Lagier

Orlando furioso RV 819 (1714)
Riccardo Novaro (Orlando, baryton), Romina Basso (Alcina, mezzo),Gaëlle Arquez (Bradamante, soprano), Teodora Georghiu (Angélica, soprano), Delphine Galou (Medoro, contralto), David DQ Lee (Ruggiero, contre-ténor), Roberta Mameli (Astolfo, soprano.
Modo Antiquo
Direction musicale : Federico Maria Sardelli
2 CD Naive
1 h 51 mn

mis en ligne le vendredi 18 janvier 2013

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.