Mercredi 18 juillet 2018
Un Marais presque italien
F. Joubert-Caillet se lance dans l’intégrale du maître français de la viole
Marin Marais - Premier Livre de Pièces de Viole

Les Pièces favorites de François Joubert-Caillet annonçaient une intégrale des œuvres de Marin Marais. En voici le Livre I (il y en a cinq) pour une ou deux basses de viole, soit une centaine de pièces, et plus de quatre heures d’écoute. On craint, naturellement l’indigestion, contre quoi François Joubert-Caillet lutte en sortant des sentiers battus. Les longues plaintes sombres et lyriques, impressionnantes d’humanité, sont ici plus légères, par le jeu du gambiste, et par les couleurs et la place données à la basse continue, qui varie,  du clavecin au théorbe, d’une deuxième basse de viole à l’archiluth (qui est un luth à quatorze cordes, accordé différemment). Ceux que la viole de Marin Marais angoisse pourront ainsi aller à la rencontre de l'Ange de la viole dans tous ses états, avec des danses qui sont presque dansantes; des Tombeaux qui ne sont pas que funéraires – en témoigne le Tombeau de M. Méliton à deux violes ; et  des pièces de caractère qui sentent presque le terroir, telle La Paysane d’une des Suites en ré majeur. Marin Marais y perd de cette magie qui ferait perdre la raison et n’appartient qu’à lui (et, en France, à Sainte-Colombe et Forqueray, qui le jouait comme un Diable) pour gagner en une opulence sonore qui le rapprocherait de l’école italienne.
Albéric Lagier

Livre premier, pour une ou deux basses de viole
François Joubert-Caillet (basse de viole)
L'Achéron
4 CD Ricercar RIC379
4 h 16 min

mis en ligne le mercredi 10 mai 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.