Mercredi 20 mars 2019
Un Bach au petit point
L’Ensemble Pygmalion donne vie à une musique funèbre
Köthener Trauermusik BWV 244a

Quand meurt Leopold d’Anhalt-Köthen, Jean-Sébastien Bach n’est plus à son service, il vit à Leipzig, mais il a gardé une telle estime du prince, qu’il compose une musique funèbre destinée aux funérailles célébrées en mars 1729. Quelle musique ? Mystère : de cette Trauermusik, il ne reste pas une note, juste le texte, un poème de Picander, lequel était déjà l’auteur du texte des Passions. C’est alors que de fins limiers de la musicologie s’en mêlent : le premier, en 1873, remarque que de nombreux passages du texte de Picander ont le même rythme que celui de la Passion selon Saint Matthieu ; le second, en 1951, note des similitudes entre la métrique des strophes de Picander et certains passages de la Trauerode écrite par Bach pour la mort de l’Electrice de Saxe. Or ces deux œuvres, bien connues, datent toutes deux de 1727, et l’on sait que Bach n’hésitait pas à recycler ses compositions. En 2011, poussé par Raphaël Pichon, Morgan Jourdain s’attaque ainsi à une reconstitution de cette Trauermusik, en piochant dans la Passion, la Trauerode et la Messe en si. Si l’histoire est passionnante, le résultat l’est tout autant. Indépendamment du jeu de piste qui constitue une sorte de défi pour les connaisseurs de Bach, c’est l’interprétation qui emporte l’adhésion : chœurs splendides, solistes éblouissants, orchestre subtil, direction à la fois rigoureuse et pleine d’allant. Aussi paradoxal que ça puisse paraître, l’Ensemble Pygmalion donne à cette musique funèbre une grande vitalité.
Gérard Pangon

Köthener Trauermusik BWV 244a
Sabine Devieilhe (soprano), Damien Guillon (alto), Thomas Hobbs (ténor), Christian Immler (basse)
Ensemble Pygmalion
Direction musicale : Raphaël Pichon
1 CD Harmonia Mundi HMC 902211
1 h 14 min

mis en ligne le mercredi 5 novembre 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.