Mardi 15 octobre 2019
Travaux pratiques
Olga Pashchenko explore les liens entre classicisme et romantisme
Transitions

« Forme versus liberté, précision versus franchise, intellect versus passion. » Telle est la manière choisie par Olga Pashchenko pour résumer la différence entre le Classique et le Romantique. Ce n’est qu’un stéréotype, se hâte-t-elle de préciser, et cet album intitulé Transitions est justement conçu pour le prouver : Dussek, le classique, se laisse aller à l’émotion, et Mendelssohn, le romantique, ne dédaigne pas la mécanique classique. Quant à Beethoven, il passe d’une tendance à l’autre au fil de son existence et de ses humeurs, en transgressant largement tous les principes comme le laisse entendre sa trente-deuxième sonate, la fameuse opus 111, qui fait peur à tous les pianistes. La peur, connais pas, pourrait ajouter Olga Pashchenko, qui aborde toutes ces œuvres sans aucun complexe et en profite pour aller au bout de sa démarche pédagogique en choisissant des pianoforte adaptés à ses intentions, le premier, daté de 1812, pour Dussek et le Beethoven de jeunesse, le second, de 1826, pour la Sonate op.111 et Mendelssohn. Résultat de ces travaux pratiques ? Un album qui s’écoute, certes, mais parfois, là où la musicologie passe, la musicalité trépasse.
Gérard Pangon

Dussek : Sonate op.61 - Beethoven : Sept bagatelles op.33 ; Sonate op.111 - Mendelssohn : Variations sérieuses op.54
Olga Pashchenko (pianoforte)
1 CD Fuga Libera Outhere FUG 598
1 h 17 min

mis en ligne le samedi 18 mai 2013

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.