Lundi 15 octobre 2018
Transcription comme à Lamaison
L’Ensemble Zellig (ré)orchestre non sans audace Schumann, Grieg...
Jivaro's Works

Si Franz Liszt transcrivait et paraphrasait les œuvres du passé ou de ses contemporains, c’est que le pianiste virtuose aimait se confronter à l’impossible, tout en popularisant un répertoire jusque-là réservé aux amateurs de l’opéra et de l’orchestre. Si le public d’aujourd’hui n’a pas attendu l’Ensemble Zellig pour connaître la suite de Peer Gynt de Grieg ou l’Oiseau de feu de Stravinsky, c’est que depuis Liszt, l’invention de l’enregistrement et la multiplication des concerts ont sérieusement boosté ce répertoire. N’empêche que les transcriptions réalisées par le clarinettiste Étienne Lamaison, l’un des trois permanents de Zellig, avec la flûtiste Anne-Cécile Cuniot et la violoncelliste Silvia Lenzi, sont troussées avec une telle fraîcheur et jouées avec tant d’appétit, qu’on redécouvre ces quelques tubes en s’amusant de leurs nouveaux habits, de L’oiseau prophète de Schumann – eh oui, la clarinette solo ! – à la Gymnopédie n° 1 de Satie, qui prend d’ailleurs un coup de vieux dans cette version « de salon » que n’a pas l’original, plus énigmatique au piano. Ailleurs, le souffle finement pulsé (les vents !) et toujours aussi charmeur de Peer Gynt rivalise avec cette gageure d’un Oiseau de feu aussi pétillant que l’original pour orchestre, mais concentré en un jeu d’enfant, tendre (Ronde des princesses) et malicieux (Danse infernale du roi Katchei). En un mot, ce n’est plus au concert mais comme à Lamaison.  
Franck Mallet

Schumann-Lamaison, L'oiseau prophète - Cuniot : Wakani 1, 2, 3 - Grieg-Lamaison : Peer Gynt - Debussy-Lamaison : Nocturnes n° 2 Fêtes - Stravinsky-Lamaison : L'oiseau de feu - Lenzi : Wakani 4 - Satie-Lamaison : Gymnopédie n° 1 - Berlioz-Lamaison : Faust.
Zellig
1 CD Klarthe K041
1 h 16 min

mis en ligne le lundi 7 août 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.