Dimanche 23 juin 2024
Tragédie grecque
Une rareté rossinienne au festival de Pesaro
Edipo a Colono

Si Rossini avait connu le cinéma, aurait-il composé des musiques de films ? Il a en tout cas cédé à la mode plutôt germanique que latine de la musique de scène avec cet Edipo a Colono (Œdipe à Colone de Sophocle), commandée en 1816 par le poète Gianbattista Giusti. Il l’a fait « alla dilettante », c’est-à-dire qu’il a jeté sur le papier les parties de chœur et de basse solo, laissant à un collègue le soin de finaliser l’affaire. Il faudra attendre 1982 pour entendre l’œuvre, entre temps (1840) transformée à Paris en triptyque religieux titré La Foi, l’Espérance et la Charité. Trois fois donnée au festival Rossini de Pesaro - la dernière faisant l’objet de ce CD Audax Records (œuvres rares, voire « audacieuses ») -, l’œuvre retrouvant sa vocation première est du Rossini sérieux (la même année que Le Barbier de Séville !), annonçant les superbes parties chorales de Mosè in Egitto (1818), si ce n’est que la tragédie de Sophocle, dernier et mystérieux volet du triptyque oedipien (Œdipe ne meurt pas, il « disparaît »), ne l’a pas autant inspiré. Les rossinophiles se délecteront cependant, au long de ces (longues) quarante-cinq minutes de musique, de la voix séduisante de la basse Nahuel Di Pierro et de la ferveur du Coro del Teatro della Fortuna et de la Filarmonica Gioacchino Rossini dirigés par Fabrizio Ruggero.
François Lafon

Edipo a Colono
Nahuel Di Pierro (basse)
Coro del Teatro della Fortuna, Filarmonica Gioacchino Rossini
Direction musicale : Fabrizio Ruggero
1 CD Audax Records ADX 11207
45 min

mis en ligne le mercredi 31 mai 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.