Lundi 5 décembre 2022
Sonates fin de siècle
Bel hommage des Kantorow père et fils à deux pédagogues de renom
Sonates françaises

La première sonate pour piano et violon de Fauré, parue en 1877, avant les trois ouvrages de Brahms pour la même formation, inaugure chez lui et en France une floraison d’œuvres de musique de chambre. Par-delà son originalité foncière, Schumann et Saint-Saëns y coexistent harmonieusement, et celle de Franck suivra dans dix ans. Pour compléter le programme de ce CD, Alexandre (le fils) et Jean-Jacques (le père) Kantorow ont tiré de l’oubli, en tant que compositeurs, des personnalités connues surtout l’une comme chef d’orchestre, l’autre comme pédagogue. Gendre de Charles Lamoureux, Camille Chevillard (1859-1923) lui succède au pupitre de son association en 1897 et créée en 1900 les deux premiers Nocturnes et en 1905 La Mer de Debussy. En 1907, Fauré le nomme professeur de musique d’ensemble au Conservatoire. Sa sonate en sol mineur opus 8 (1892) est en trois parties, un « Mouvement modéré mais très impétueux » et un « Très lent » aux harmonies recherchées précédant une sorte de Polonaise nettement plus détendue. Pédagogue de premier plan, André Gedalge aura comme élèves, pour ne citer qu’eux, Ravel, Milhaud, Honegger et Enesco, prônant la musique « pure », le contrepoint et la mélodie. Publiée en 1897, en quatre mouvements, sa sonate en sol majeur opus 12 plutôt séduisante, avec notamment une Vivace très aérien. La sonate de Fauré est presque un tube, celles de Chevillard et Gedalge sont des premières mondiales, en l’occurrence de précieuses découvertes.
Marc Vignal

Camille Chevillard : Sonate en sol mineur opus 8. Gabriel Fauré : Sonate en la majeur opus 13. André Gedalge : Sonates en sol majeur opus 12
Alexandre Kantorow (piano), Jean-Jacques Kantorow (violon)
1 CD NoMadMusic NMM001
1 h 10 min

mis en ligne le mardi 1 avril 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.