Dimanche 23 juin 2024
Si galant Carl
Superbe Apothéose en trio de Carl Stamitz
Carl Philipp Stamitz

Fils aîné de Johann Stamitz, fondateur de l’orchestre de Mannheim (mort en 1757), Carl Stamitz (1745-1801) est membre de cet orchestre (comme second  violon) de 1762 à 1770, avant de mener pendant un quart de siècle une carrière de virtuose itinérant (ses instruments sont le violon et l’alto). On le trouve à Paris au service du duc de Noailles, puis à Francfort, Londres (1777-1778), en Hollande, à Berlin, Saint-Pétersbourg, Weimar et Leipzig. En 1794, fatigué de sa vie errante, il accepte un poste de premier violon et de professeur de musique à Iéna, où  il meurt en laissant une cinquantaine de symphonies, une quarantaine de symphonies concertantes pour un nombre d’instruments allant de deux à sept, une quarantaine de concertos dont deux pour alto et une douzaine pour clarinette, etc. Ses six trios opus 14 paraissent à Londres en avril 1777, puis à Paris, Amsterdam et Berlin. Londres est alors un « Pérou pour musiciens », la ville où un musicien peut faire fortune, et le compositeur en vue y est depuis une quinzaine d’années Johann Christian Bach. C’est à ce dernier que font penser les « trios » opus 14 de Carl Stamitz, joués ici par une flûte, un violon, un violoncelle et un clavecin. Deux sont en trois mouvements, quatre en deux mouvements, et on a là de très beaux spécimens de musique « galante », superbement interprétés. Pour ce genre de répertoire, une réalisation à marquer d’une pierre blanche.
                                                                                                                                                                                                                                   Marc Vignal

Carl Philipp Stamitz : Six Trio opus 14
L'Apothéose
1 CD Linn CRD 684 (distribué par Outhere)
1 h 10 min.

mis en ligne le mardi 19 septembre 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.