Dimanche 2 octobre 2022
Quoi de neuf ? Haydn !
Le Quatuor Zaïde au mieux de sa forme
Quatuor Zaïde - String quartet opus 50, Joseph Haydn

L’opus 50 rassemble six quatuors qui ne sont pas les plus connus de Haydn. Écrits en 1787, année des monumentales Sept dernières paroles du Christ en croix (version de chambre), ils allient fraicheur et maturité. Dédiés au roi de Prusse Frédéric-Guillaume II, ils se caractérisent par un équilibre des voix soigné, en faisant la part belle au violoncelle (car le roi était violoncelliste), le plus discret de la bande, le plus souvent. Frédéric-Guillaume II avait la réputation d’être un homme facile à vivre, hédoniste, cultivé. L’image est peut-être d’Epinal, mais peu importe : ces quatuors sont fidèles au portrait. Les quatre amies du Quatuor Zaïde s’en saisissent avec une forte dose d’humour (dans Le Rêve, quatuor n°5, par exemple), une vivacité qui joue, toujours à propos, avec les dissonances, une pudeur dans les pages intimistes, sombres parfois (comme l’adagio du quatuor n°6) qui fera revenir sur leur jugement les fâchés avec le genre. Elles font avec l’esprit viennois, qui imprègnent ces pages, ce que font les Anglais avec l’Europe : prendre le meilleur et évacuer ce qui peut agacer. Le résultat est d’un raffinement enjoué qui impressionne sans jamais irriter, donne envie de danser ou de siffloter une musique qui souffre d’être qualifiée de classique et qui l’est si peu. Haydn, père du quatuor à cordes ? L’opus 50 suffit à lui seul pour alimenter la rumeur.
Albéric Lagier

Quatuors opus 50 n°1 à 6
Quatuor Zaïde
2 CD NoMadMusic
1 h 53 min

mis en ligne le mardi 22 mars 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.