Mercredi 6 juillet 2022
Question d’équilibre
Quand le chant brahmsien perd ses marques
Sonates op. 120 - Quatre Chants sérieux op. 121

Alto ou clarinette ? Brahms a prévu les deux options pour ces Sonates, les stars de l'archet étant plus nombreues que celles de la anche : un pragmatisme qui se vérifie encore aujourd’hui. Cela ne compromet pas la perfection formelle de ce double chef-d’œuvre d’extrême maturité (ses ultimes œuvres de chambre), couronnant un ensemble où brillent le Trio op. 114 et le Quintette op. 115, l’alto étant au même titre que la clarinette un instrument « chantant ». Mais que dire du remplacement de l’alto par un violoncelle, que nous proposent Alexander Kniazev et Kasparas Uinekas ? Le violoncelle ne chante pas moins que l’alto, et pourtant – question de timbre, de tessiture, de puissance sonore ? - l’équilibre est partiellement rompu, qui fait le génie de ce duo instrumental à la fois complexe et dépouillé. Les fans du violoncelle musclé et expressif de Kniazev voudront pourtant connaître cette version atypique, d’autant que leur idole leur offre en complément, toujours avec l’excellent Kasparas Uinskas, une transcription plus convaincante des Quatre Chants sérieux, où la voix des cordes n’a pas grand-chose à envier à la voix humaine. 
François Lafon

Deux Sonates pour Clarinette et piano (arrangements pur violoncelle et piano)Sonates op. 120 - Quatre Chants sérieux op. 121
Alexander Kniazev (violoncelle), Kasparas Uinskas (piano)
1 CD Avanti Classic AVA 10682
1 h 04 min

mis en ligne le samedi 11 juin 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.