Mardi 17 juillet 2018
Quatre Américains à l’âme slave
Les Escher s’éclatent dans Dvorak, Borodine et Tchaïkovski
Dvorak 'American' Quartet - Tchaikovsky Quartet 1 - Borodin Quartet 2

Trois quatuors romantiques slaves, tel pourrait être le titre de ce programme à la fois populaire et risqué : pour des œuvres aussi enregistrées, les Escher n’ont pas peur d’être comparés à des quatuors plus illustres. Fondée en 2005, cette formation américaine montre ici une jolie image : belle technique, superbes couleurs, la prise de son très flatteuse rehausse en plus ces qualités. Mais outre la technique brillante et le poli des lectures, signe distinctif des quatuors USA, les Escher apportent un supplément de chaleur qui donne à ce disque une séduction particulière. Difficile de résister à l’inusable Quatuor Américain de Dvorak, surtout dans le mouvement lent de cette interprétation qui met en valeur toute la richesse mélodique de l’œuvre. Autre tube, le Quatuor n° 2 de Borodine est l’occasion d’apprécier les belles couleurs des musiciens dans le nocturne, idéalement rêveur. Mais le vrai plus du programme est peut-être le Premier quatuor de Tchaïkovski, trop souvent mal cerné et qui sonne ici parfaitement juste, dans tout les sens du terme : en y insufflant une énergie rythmique maîtrisée, les Escher trouvent un élan rarement entendu dans cette œuvre.
Pablo Galonce

Dvorak : Quatuor in Fa majeur, op. 96 " Américain " - Tchaïkovski : Quatuor n° 1 en Ré majeur, op. 11 - Borodine : Quatuor n° 2 en Ré majeur
Quatuor Escher
1 SACD BIS 2280
1 h 21 min

mis en ligne le vendredi 13 avril 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.