Lundi 14 octobre 2019
Pompier et pétrolifère
José Cura perd Samson et Dalila dans ses propres fantasmes - DVD
Samson et Dalila

Voilà une production de Samson et Dalila qui a le mérite de la cohérence. Où José Cura interprète un Samson invariablement en force, aux dépens de la nuance et de la compréhension. Où José Cura plante le décor : un champ pétrolifère dominé par trois derricks à l’arrêt (ou en panne ?) pendant les deux premiers actes et un vaste espace voilé au dernier – triste boudoir. Où José Cura met en scène, la plonge dans un clair-obscur illisible, masquant ces chanteurs et ces chœurs dont il ne sait que faire. Où José Cura règle les danses : adieu prêtresses, bonjour jeunes, très jeunes tribades à la découverte d’émois tactiles. Où José Cura, ressentant l’impérieuse nécessité d’expliquer ses choix scéniques, écrit en anglais le livret de présentation mais sans parvenir, même traduit en français par Ben Cura et en espagnol par Zoé Cura, à en combler les vides. Où José Cura aurait pu diriger l’orchestre du Badisches Staatstheater, mais non : il  confie le bâton à un Jochem Hochstenbach lui aussi plus attaché au volume sonore qu’aux subtilités de la partition. Que vient faire Dalila dans cette entreprise de forage? La pétroleuse, bien sûr : « Redis à ma tendresse les serments d’autrefois », brame-t-elle cambrée en écartant les cuisses, scène que la caméra capte en adoptant le point de vue de Courbet dans L’Origine du monde. Cette débâcle d’un académisme pompier à l’adresse d’un public petit bourgeois en mal de voyeurisme donne raison à Saint-Saëns: Samson et Dalila eût été mieux en oratorio qu’en opéra. 
Albéric Lagier 

Samson et Dalila
José Cura (Samson), Julia Gertseva (Dalila), Stefan Stoll (Le Grand Prêtre de Dagon), Lukas Schmid (Abimelech), Ulrich Schneider (Voix du vieil Hébreu)
Orchestre et choeur du Badisches Staatstheater
Direction musicale : Jochem Hochstenbach
Mise en scène : José Cura
Réalisation : José Cura
1 DVD Arthaus 101 631
2 h 05 min

mis en ligne le mercredi 10 avril 2013

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.