Jeudi 20 juin 2024
Passage de relais
Antoine Dauvergne – Gérard Pesson, l'opéra-bouffe par-delà les siècles
Les Troqueurs et La double Coquette

Deux opéras-bouffes ou plutôt deux et demi, le demi étant dû à un compositeur né deux cent quarante-cinq ans après le premier. Pas facile à faire comprendre sur la couverture de ce coffret où apparaît avant tout la signature de l’excellent Ensemble Amarillis. Cela commence par Les Troqueurs d’Antoine Dauvergne, prototype de l’opéra comique français (1753) composé en pleine Querelle des Bouffons et surfant en VF sur le succès de La Serva Padrona de Pergolèse. Un petit chef-d’oeuvre, inspiré d’un conte de La Fontaine dont le sujet (échange, ou troc, de partenaires amoureux) évoque un Cosi fan tutte avant la lettre. Interprétation tout en finesse, plateau sans faiblesse dynamisé par les Amarillis, le tout enregistré live à l’Opéra Royal de Versailles, sous l’égide de l’exemplaire Centre de musique baroque du lieu. Vient ensuite (de Besançon cette fois) La double Coquette, c'est-à-dire La Coquette trompée, autre opéra-bouffe de Dauvergne sur un livret de Favart, additionnée (voilà le « demi ») de scènes, airs et numéros musicaux dus à nos contemporains Gérard Pesson (musique) et Pierre Alferi (textes). Un exercice autorisé par les coutumes de l’époque, où les opéras à succès étaient immédiatement parodiés. Outre le choc des styles (mêmes voix, même instrumentarium, mais tout de même…), le danger de l’exercice résidait dans le maintien du rythme d’ensemble, la musique de Pesson étant plus méditative que celle de Dauvergne. Cela fonctionne pourtant, les vingt-quatre ajouts de Pesson évoquant habilement ce que la musique française actuelle doit à ses ancêtres, et les répliques d’Alferi ce que le jonglage des mots et du (des ?) sens a d’immémorial.
François Lafon

Les Troqueurs - La double Coquette
Les Troqueurs : Jaël Azzaretti (Margot), Isabelle Poulenard (Fanchon), Alain Buet Lubin), Benoît Arnould (Lucas) – La double Coquette : Maïlys de Villoutreys (Clarice), Isabelle Poulenard (Florise), Robert Getchell (Damon)
Amarillis
2 CD No Mad Music NMM017
2 h 01 min

mis en ligne le lundi 22 juin 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.