Mercredi 30 septembre 2020
O les Beaux Chants de notre temps (fin)
Aedes clôt son voyage a capella à travers les XX et XXIèmes siècles
Ludus verbalis - Volumes III et IV

Avec ce double CD, l’ensemble Aedes, dirigé par Mathieu Romano, achève une anthologie en quatre volumes (voir ici) consacrés au chant a capella des XX et XXIèmes siècles en Europe. Les habitués de la série retrouveront Britten (vol. 4), ici dans une œuvre peu connue, Ad Majorem Dei Gloriam, pièce complexe et exigeante, où les quatre voix sont amenées à se métamorphoser au gré des styles (mélodique, choral, orchestral), des tessitures et des affects. Les spectres empruntés par Jonathan Harvey (1939-2012), qui le suit (Plaisongs for Peace and Lights), sont tous aussi variés et s’insèrent naturellement dans l’univers de Britten, quoiqu’on se serait attendu aux Chants indiens de Stockhausen, son maître. Ligeti, qui lui succède avec Lux Aeterna (connu par l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick) prolonge la veine de l’intemporalité. Suivent la Messe de Frank Martin (1992) aussi colorée que le O sacrum convivium d’Olivier Messiaen est sensuel. Le vol. III est presqu’entièrement consacré à Poulenc, maître du chant a capella si l’on en croit Mathieu Romano : le Salve regina, superbement épuré tend à nous en convaincre. L’ensemble est exécuté avec précision et un goût marqué des contrastes, une parfaite maîtrise technique qui sait ne pas rendre austères plus de deux heures de chant choral a capella.
Albéric Lagier

Œuvres de F. Poulenc, A. Dumont, B. Britten, J. Harvey, G. Ligeti, F. Martin, O. Messiaen
Ensemble Aedes
Direction musicale : Mathieu Romano
2 CD NoMadMusic NMM019
2 h 05 min

mis en ligne le samedi 1 août 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.