Samedi 24 février 2024
Murmures de la forêt
Bernard Haitink maître du fondu-enchaîné pour Bruckner
Symphonie nr. 4

De toutes les symphonies de Bruckner, c’est la Quatrième qui semble avoir été la préférée de Bernard Haitink. On ne compte plus ses enregistrements en studio ou sur le vif (Amsterdam, Vienne, Berlin, Londres, et on en oublie sans doute) de cette œuvre qui lui réussissait mieux que les autres du cycle. La Radio de Bavière y ajoute ce concert de 2012, qui sans rien bouleverser, n’en reste pas moins à connaître pour les fans du chef disparu en 2021. Comme tous les Bruckner enregistrés par Haitink en Bavière (voir ici), la connivence avec un orchestre impérial de beauté et de classe (et bien capté) se fait entendre du premier murmure des cordes jusqu’aux déchaînements des cuivres dans le scherzo. Le chef le moins emphatique au monde, Haitink souligne comme toujours l’atmosphère pastorale et la douce mélancolie de certains moments (le deuxième mouvement, pris dans un tempo idéal), avec cet art unique de ne rien bousculer pour mieux laisser couler le discours. Sans atteindre l’idéal (comme Karl Böhm avec Vienne, Decca), il est difficile de ne pas succomber au charme de cette version qui nous fait regretter une fois de plus l’art d’un chef unique. 
Pablo Galonce

Symphonie n° 4 en mi bémol majeur
Orchestre symphonique de la Radio Bavaroise
Direction musicale : Bernard Haitink
1 CD BR Klassik 900213
1 h 08 min

mis en ligne le samedi 16 décembre 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.