Samedi 13 avril 2024
Liszt couleur locale
La Hongrie et ses musique populaires comme si vous y étiez
Csardas Fantasy

Après avoir terminé votre goulash, vous continuez par des palincsinta. Au moment où vous entamez ces crêpes sucrées à la hongroise, les musiciens attaquent une rhapsodie de la même origine, signée Liszt mais interprétée couleur locale : piano, violon, vielle à roue et cymbalum, parfum tsigane garanti. Tel est l’esprit de cet enregistrement live qui donne l’impression d’être en pleine campagne hongroise aux confins de la Transsylvanie dans une auberge recommandée par le Guide du Routard parce que la musique tsigane fait partie du décor. Ce Liszt-là, en « version originale », traduit plus sûrement les origines et les inspirations du compositeur que les « versions de salon » qu’on a l’habitude d’entendre, ce qui lui donne ce goût étrange venu d’ailleurs. A côté d’œuvres de Liszt, on trouve ici des csardas typiques, c’est-à-dire des musiques populaires destinées à la danse, mélodies vives et brillantes interprétées avec une spontanéité et un côté enjoué qui laissent imaginer que les musiciens les connaissent depuis le berceau.
Gérard Pangon

Liszt : Rhapsodies n°9, 10, 11, 12 et 14 - Csardas des coquelicots ; Les vieux tilleuls de Buda ; Csardas pour vielle à roue ; Solo pour cymbalum ; Verse-moi du vin ; La Grue vole haut dans le ciel
Ferenc Vizi (piano), Jozsef Csurkulya Jr (Cymbalum)
Ensemble Cifra
1 CD Satirino SR 131
1 h 19 min

mis en ligne le vendredi 2 août 2013

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.