Dimanche 23 juin 2024
Le songe de la raison
Igor Levit dans les hauteurs
Fantasia

Les disques « conceptuels » dont la logique est dévoilée a l’écoute d’Igor Levit sont la meilleure démonstration de la maxime de Glenn Gould qui veut que « le piano ne se joue pas avec les doigts mais avec le cerveau ». Ce n’est pas pour minimiser la virtuosité du pianiste : avec ce programme intimidant étalé sur deux CD, il tente un nouveau triple saut périlleux entre les chefs-d’oeuvre et les utopies musicales pour en obtenir une unité qui sous ses doigts ne doit rien au hasard. Il démarre dans les cieux de l’air de la troisième suite pour orchestre de Bach (arrangé par Siloti) avec de plonger dans les remous polyphoniques de la Fantaisie chromatique du même Bach, préparant le terrain à une foisonnante Sonate en si mineur de Liszt, moins portée par un souffle faustien que par un souci de mettre a nu le moindre détail. Les dernières notes mystiques se fondent avec le Doppelgänger de Schubert revu par Liszt qui sert ensuite de pont vers la sonate de Berg, opus 1 déjà d’une incroyable densité d’un compositeur qui s’affirme. Le plus hardi arrive à la fin avec la Fantasia contrappuntistica de Busoni, née de la volonté de trouver une fin au dernier contrepoint inachevé de l’Art de la fugue de Bach. Utopique et grandiose projet où les idées s’empilent dans une succession vertigineuse, Igor Levit met de l’ordre dans cette construction parfois délirante avec une légèreté accentuée à mesure que le discours devient plus dense.
Pablo Galonce

Bach : Air de la Suite Orchestrale n° 3 (Trans. Alexander Siloti) - Fantaisie Chromatique et Fugue en ré Mineur Bwv 903 - Liszt : Sonate en si mineur - Schubert/Liszt : Der Doppelgänger - Berg : Klavierstück en si mineur - Sonate op. 1 - Busoni : Fantasia Contrappuntistica – Nuit de Noël
Igor Levit (piano)
2 CD Sony
1 h 44 min

mis en ligne le vendredi 3 novembre 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.