Mercredi 16 octobre 2019
Le danger des OGM
L'Arpeggiata enrobe à sa sauce des musiques latino-américaines
Los Pájaros perdidos

Après avoir « jazzifié » Monteverdi, Christina Pluhar « classicise » le folklore sud-américain, et l'on n’est guère surpris : rhabillage et métissage sont les deux mamelles de l’Arpeggiata, pourrait-on dire en paraphrasant Sully. Mais si la méthode a fait ses preuves - et de belle manière -, on a l’impression qu’au fil du temps ses limites finissent par apparaître. Lorsqu’elle permet de mettre au goût du jour des tarentelles napolitaines du XVIIème siècle pour la plupart oubliées, on se réjouit sans se poser de questions. Face à ce South American Project annoncé en couverture de l’album, on s’interroge : qu’est-ce que ça apporte, cette hybridation ? La sensualité latino devient un peu éthérée, les structures musicales du Vieux continent ont l’air un peu plus lâches, et puis ? Est-ce bien utile de passer à la moulinette baroque une mélodie d’Astor Piazzolla ? De transformer le célèbre fandango d’Antonio Soler (qui n’a rien de sud américain) en bluette pour instruments anciens alors que Scott Ross au clavecin en faisait à lui tout seul un bijou orchestral ? De réduire la mélopée érotique du fameux Besame mucho (Embrasse-moi) à une complainte pour petite fille modèle ? Différences et originalités se diluent dans ces croisements qui ne façonnent pas une nouvelle dynamique, et, même si le résultat génère une musique qui s’écoute sans déplaisir mais d’une oreille un peu distraite, le côté systématique finit par lasser. Ça ne fait peut-être pas de mal, mais on n’est même pas sûr que ça fasse du bien. Comme pour tous les OGM.
Gérard Pangon

Mélodies populaires d’Argentine, du Vénézuela et du Paraguay. Airs de A. Ramirez, A. Piazzolla, C. Ramones, P. Cabral, L. Mariano Rivera, M.-E. Walsh, A. Soler, C. Velazquez
Ph. Jaroussky (contreténor), Raquel Andueza (soprano), Lucilla Galeazzi, Luciana Mancini, Vincenzo Capezzuto
L’Arpeggiata
Direction musicale : Christina Pluhar
1 CD Virgin Classics
1 h 16 min

mis en ligne le mercredi 15 février 2012

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.