Mercredi 20 mars 2019
Le Clavier bien tempéré s'acclimate bien à l’orgue
Une magistrale démonstration de Frédéric Desenclos
Bach - The Well-Tempered Clavier

Avec Le Clavier bien tempéré, J-S Bach se fait espiègle. Lui qui n’était pas un ayatollah du tempérament fait de cet art d’accorder l’instrument à clavier une démonstration articulée en 96 pièces, partagées également entre préludes et fugues sur les 12 tons mineurs et majeurs de la gamme chromatique, en deux livr(é)es, deux fois valant mieux qu’une. Annexées par le clavecin et le piano, ces pièces font oublier l’orgue, nous dit Frédéric Desenclos. Et dès les premières mesures, ces préludes et fugues semblent naturellement sortis du Clavierübung - recueil cette fois-ci explicitement écrit pour l’orgue. Les couleurs et registres de l’orgue leur donnent une richesse harmonique et une puissance polyphonique auxquelles ni le clavecin, ni même le piano, et moins encore le clavicorde ne peuvent prétendre. L’attention subtile portée par Frédéric Desenclos à caractériser chacun de ces 48 préludes et fugues d’une atmosphère particulière métamorphose, sans les dénaturer, chaque page de ce sommet de l’art du Kantor. Seul regret, le choix de quatre orgues différents. Les préludes et fugues 13 à 24 du 2ème livre perdent ainsi de cette belle clarté sonore des précédents. Mais ce sont les faiblesses des maîtres qui font aussi leur talent.
Albéric Lagier

Le Clavier bien tempéré BWV 846-893
Frédéric Desenclos (orgue)
4 CD Alpha 0uthere Alpha 819
4 h 15 min

mis en ligne le jeudi 3 avril 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.