Dimanche 23 juin 2024
Le blues de la vieille Europe
Les « Années folles » de la vieille Europe revisitées par Cristian Măcelaru
1923

Entre la montée en puissance de la radio et la découverte du jazz d’outre-Atlantique, la vieille Europe sursaute au cours des années 1920 pour se mettre à la page, quitte à enfourcher de nouveaux rythmes. Pour illustrer ce propos, le chef d’orchestre Cristian Măcelaru et la Radio bavaroise n’avaient que l’embarras du choix, et justement leur parti pris fait tout le prix de cet album, avec en tête Ernst Toch (1887-1964) – pourtant le moins connu des quatre compositeurs retenus ! –, dont la trentaine de minutes d’une expressive Tanz-Suite, commande de la chorégraphe Frieda Ursula Back à l’occasion d’une « danse poème » donnée à Mannheim, articule avec brio l’exacerbation de l’entre-deux-guerres. Tout aussi rare, Frauentanz (« Danse des femmes ») de Weill, pour soprano et cinq instruments (sa première partition publiée à Vienne) swingue déjà élégamment entre velours romantique et humour de cabaret. Krenek, dont la postérité retiendra avant tout l’opéra Jonny spielt auf (1927), mis à l’index par les Nazis, composa lui aussi, comme Weill, pour la radio, dont Trois chœurs mixtes a cappella d’après Matthias Claudius, op. 20, avec, pour le dernier, un rythme brisé de valse. La fièvre idéale qui parcourt la Suite de danses de Bartók est à porter au crédit de Cristian Măcelaru, qui sait si bien mettre en valeur ces miniatures pour orchestre.                                 
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Franck Mallet

Toch : Tanz-Suite, pour flûte, clarinette, violon, alto, contrebasse et percussion, op. 30 - Weill : Frauentanz pour soprano, flûte, alto, clarinette, cor et basson, op. 10 - Krenek : Drei gemischte Chöre a capella, op. 22 - Bartók : Suite de danses, Sz 77
Anna-Maria Palii (soprano), Benedict Hames (alto), Natalie Schwaabe (flûte), Bettina Faiss (clarinette), Ursula Kepser (cor), Jesus Villa Ordonez (basson), Lukas Richter (contrebasse), Korbinian Altenberger (violon), Guido Marggrander (percussion)
Chœur et Orchestre symphonique de la Radio bavaroise
Direction musicale : Cristian Măcelaru
1 CD BR Klassik 900206 (distribué par Outhere)
1 h 9 min.

mis en ligne le vendredi 25 août 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.