Mardi 15 octobre 2019
La flûte désenchantée
Magali Mosnier fait chanter les concertos pour flûte de Mozart
Magali Mosnier - Mozart

Ils se laissent écouter sans peine, ces concertos pour flûte, mais sans enthousiasme non plus : pour ces oeuvres de commande à l’histoire mouvementée, Mozart s’ applique sans se transcender et, de toute façon, la flûte ne l'inspire guère. Il n’empêche que tout virtuose se doit de jouer ces deux pages gentiment galantes (écrites pour un dilettante, elles ne posent de difficultés particulières) mais incontournables. Comme bien d’autres avant elle (on ne compte plus les enregistrements), Magali Mosnier les remet sur le métier : dans le texte de présentation elle ne cache pas les limites de ces oeuvres (qu’elle attribue aux limites des instruments de la fin du XVIIIème siècle), que son interprétation n’essaye jamais de dépasser. La flûte solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France souligne surtout la dimension cantabile, tout comme dans deux airs d’opéra (dont un de La Flûte enchantée) arrangés par ses propres soins. Le hic, c’est que pour la mettre en valeur il aurait fallu un accompagnement plus léger et alerte : solide, sans faute mais sans punch, l’Orchestre de Chambre de Munich n’aide pas à réveiller l’intérêt pour ces pages.
Pablo Galonce

Concertos pour flûte et orchestre K 313 et K 314 - Adagio du Quatuor pour flûte K 285 - Andante pour flûte et orchestre K 315 - Lieve sono al par del vento (ext. Il Sogno di Scipione) - Ach, ich fühl’s (ext. Die Zauberflöte)
Magali Mosnier (flûte)
Orchestre de Chambre de Munich
1 CD Sony Classical 88843089752
1 h 04 min

mis en ligne le jeudi 30 avril 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.